logo article ou rubrique
Les agents immobiliers déstabilisés par les réseaux sans vitrine
Article mis en ligne le 27 mars 2012

par Catherine Sabbah

Cet article s’interroge sur la place encore modeste mais grandissante des réseaux de négociateurs indépendants. Ceux-ci travaillent depuis chez eux ou depuis leur voiture et réaliseraient 15 000 des 832 000 transactions immobilières effectuées chaque année. Les agences immobilières traditionnelles font part de leurs craintes (dérégulation de la profession, détérioration de l’image de la profession) et formulent des critiques à l’encontre de ces réseaux (dumping sur les commissions, formation insuffisante, isolement des négociateurs).